15271767 1265906923469707 533559549626970434 O

Muselière maudite

Cette semaine, j’ai rencontré un homme et son chien Lucky. Ce dernier démontrait des signes de stress et de méfiance face aux inconnus à la suite d’une agression survenue alors qu’un homme l’avait soulevé de terre en le prenant par la tête, uniquement parce qu’il était de type Pitbull!

Après avoir posé une série de questions à son propriétaire et observé Lucky, je me suis aperçu qu’il présentait un inconfort lorsqu’il portait la muselière. Il était méfiant et complétement inhibé. Sans elle, il arborait un large sourire comme c’est le cas pour plusieurs chiens qui, malgré des dizaines de séances de désensibilisation, n’aimeront jamais la muselière. On ne peut pas les blâmer!

Il faut savoir que les muselières sont conçues pour être portées de façon exceptionnelle seulement et dans certaines situations. Un peu comme les menottes aux humains. Si vous trouvez la comparaison poussée, pensez seulement aux effets négatifs que les deux engendrent sur les plans physiques et psychologiques. Ils sont similaires. Notre regard change lorsqu’on voit un homme ou une femme menotté; c’est la même chose lorsqu’on croise un chien muselé. Notre perception devient teintée d’un jugement et notre communication non verbale exprime une méfiance, une peur et un rejet au détriment du chien qui est passé maître dans l’art de lire nos expressions corporelles.

Je crois très sincèrement que la diminution des morsures ne devrait pas passer par la répression des chiens. La peur des uns et la méconnaissance des autres ne devrait pas être des arguments raisonnables pour se faire.

Une restriction aussi importante, ne devrait être appliquée qu’en fonction d’une situation de risque réel, imminente et individuelle.

Le port de la muselière obligatoire est une mesure abusive et inefficace à mon humble avis. Au fait, pourquoi devrait-elle être acceptable? Parce qu’elle s’adresse aux chiens? Ce n’est pas sérieux. On ne peut pas faire subir autant d’inconfort, de la crainte ou même  du désarroi à autant d’innocents doués de sensibilité.

Le nombre de chien ainsi condamné et n’ayant pourtant commis aucun impair est aberrant. Si l’obligation de porter une laisse en tout temps est devenu un pendant acceptable (que je pourrais comparer à « tenir par la main »), il ne faut pas faire preuve d’indifférence et trouver normal que des chiens soient muselés.

Je rêve du jour ou de réelles mesures visant la réduction des risques de morsures soient mises en place et je rêve aussi du jour ou certains humains cesseront de croire qu’il est insensé de se préoccuper du respect des individus sous toutes ses formes

 

Crédit photo: Audrey Lavertu

Merci de partager
4